Inde danse de Kalbella

Inde  danse de Kalbella

Inde danse de Kalbella

Kalbella est une danse traditionnelle interprétée par des charmeurs de serpent au Rajasthan.

Kalbelia
Kalbelia ou Kabeliya est un mot qui désigne l'une des formes des danses les plus sensuelles du Rajasthan. Il désigne aussi la tribu garante de ce patrimoine culturel. Ce peuple est célèbre pour ses danses et ses chants qui font partie intégrante de son folklore. Les hommes et les femmes y participent lors de la célébration de festivités et lors des fêtes.

Le peuple Kalbelia

Les Kalbelias sont réputés pour leur nomadisme dans les différents districts de l' Inde. C'est une population composée de marginaux, qui vivent à la périphérie des villages, dans des camps de fortune appelés «deras». Les hommes jadis étaient des charmeurs de serpents, ils transportaient leurs cobras dans des paniers cane, en allant de porte à porte. Ils vénéraient le cobra en préconisant de ne surtout pas le tuer, même si le reptile était entré par inadvertance dans une maison. Dans ce cas, il convenait d'appeler un Kalbelia pour rattraper l'animal, sans le tuer. Durant ces spectacles, les femmes chantaient et dansaient en demandant l'aumône.

Ils sont également connus comme Sapera, Jogira ou Jogi. Ils retracent leur ascendance depuis Kanlipar, le 12e disciple de Guru Gorakhnath. La plus grande partie de la population de Kalbelias se trouve dans district de Pali, puis Ajmer, Chittorgarh et district d'Udaipur. Ils vivent une vie nomade et appartiennent aux tribus répertoriées.

Au fil des générations, les Kalbelias ont acquis de grandes connaissances en botanique et en zoologie. Leur savoir relatif aux plantes médicinales, et aux vertus thérapeutiques du venin des serpents, leur donnait une solide réputation de guérisseurs. De là, ils en tiraient d'incontestables sources de revenus. Néanmoins depuis la promulgation de la loi relative à la protection de la faune de 1972, la profession traditionnelle de montreur de serpent a été interdite. Pour subvenir à leurs besoins les Kalbelias sont contraints à une reconversion dans le travail des champs ou dans le gardiennage du bétail.

Danse Kalbeliya

Aujourd'hui, les arts du spectacle sont la source principale de leurs revenus. Ainsi, les mouvements de danse et les costumes de leur communauté ressemblent à ceux des serpents. La danse Kalbelia, réalisée pour célébrer tout moment joyeux dans la communauté, fait partie intégrante de la culture Kalbelia. Leurs danses et leurs chants sont un sujet de fierté et un marqueur d'identité pour les Kalbelias. Ils représentent l'adaptation créative de cette communauté de charmeurs de serpents à l'évolution des conditions socio-économiques et à leur propre rôle dans la société rurale.

Les danseurs sont des femmes en jupes noires qui dansent et tourbillonnent, reproduisant les mouvements d'un serpent. Le tissu du haut du corps est appelé Angrakhi et un morceau de tissu porté sur la tête, appelé Odhani , est également appelé Lengha . Tous ces tissus sont mélangés dans des tons rouges et noirs et brodés de telle manière que lorsque ces danseurs exécutent ces vêtements représentent une combinaison de couleurs apaisantes pour les yeux ainsi que pour l'atmosphère.

Les musiciens qui interprètent les danses utilisent différents instruments tels que le pungi, un instrument à vent traditionnellement joué pour capturer des serpents, le daf, been, le khanjari - un instrument de percussion, le morchang, le khurali et le dholak pour créer les rythmes qui entraînent la troupe des danseurs. Ils portent de sonores bijoux, leurs vêtements sont richement brodés de petits miroirs et de fils d'argent. Au fur et à mesure que la représentation avance le rythme s’accélère et la danse de plus en plus rapide. C'est le cas notamment, lors de l'interprétation de la Holi, une danse qui est dédiée à Krishna dans le nord de l'Inde et à Kâma dans le sud. Holi est une des célébrations les plus anciennes en Inde qui existe depuis l'Antiquité.

Les chansons de Kalbelia sont basées sur des histoires tirées du folklore et de la mythologie. Les Kalbelias ont la réputation d'improviser leurs chansons durant les représentations. Ces chants et ces danses font partie de la tradition orale. Ils sont transmis de génération en génération car il n'existe aucun texte ni de manuels de formation. En 2010, les chansons folkloriques et les danses du Rajasthan ont été inscrits sur la liste du patrimoine immatériel de l' UNESCO.

La culture du peuple Kalbelia est ainsi largement reconnue dans le monde entier2.
(source wikipedia)

patrice

Laisser une réponse

Fermer
Fermer

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou adresse mail. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe par e-mail.

Fermer

Fermer