Maroc timbre non émis

Maroc timbre non émis

Maroc timbre non émis

Les timbres non émis sont des timbres imprimés en quantité, mais que l'on a renoncé à émettre pour différentes raisons.

Il existe plusieurs raisons pour qu'un timbre ou une série soit refusé par l'administration postale d'un pays.
- Les non-émis pour cause de changement de tarif
- Les non-émis pour cause de désaccords entre administrations
- Les non-émis pour cause d'anomalie détectée après l'impression
- Les non-émis pour raisons politiques

Les "non-émis, émis"
Il est arrivé qu'avant de renoncer à l'émission d'un timbre, les autorités compétentes en aient parfois diffusé quelques exemplaires, et que, par la suite, leurs détenteurs, priés de les retourner s'en sont parfois abstenus. Il est alors arrivé que ces détenteurs eux-mêmes ou une personne de leur entourage les aient utilisés par inadvertance .

Cela s'est produit, par exemple, en France, en janvier 1939, lorsque furent émis les quatre premiers timbres fiscaux de Taxes communales : Or de ces quatre valeurs trois seulement correspondaient à des usages bien définis : Le 1F50 pour les copies conformes, le 2F50 pour les actes de Naissance, et le 5F pour les actes de mariage. Mais le 10F, lui, ne correspondait à rien !
S'apercevant alors de sa méprise, l'administration réclama immédiatement aux communes le retour de ces 10F sans emploi, et ceux-ci lui furent restitués dans le mois. C'est ainsi qu'à la Mairie du Touquet, dans le cahier du régisseur d'avance, la mention au 1er janvier 1939 de l'entrée d'une feuille de 50 timbres de 10F avait disparu le 1er février, cette feuille ayant été renvoyée.
Cependant quelques communes omirent alors d'effectuer le renvoi de ces timbres, de toute façon inutiles. Mais, quelques années plus tard, lorsque le tarif des Copies conformes, passé en 1945 à 3F, fut porté à 10F en 1949, et qu'un nouveau timbre de 10F eût été émis à cet effet, en d'autres couleurs, on vit ressortir dans certaines communes quelques exemplaires non restitués du 10F de 1939 sur des copies remises aux usagers. Ainsi ce timbre non émis se trouva-t-il finalement émis.
Un fait analogue est survenu en 2001, en Allemagne, pour quelques timbres-poste à l'effigie d'Audrey Hepburn, remis prématurément à un ministre comme spécimens et non restitués lorsque l'émission en fut décommandée. À quelque temps de là, son épouse les utilisa pour affranchir son courrier. En toute bonne foi, certainement, car, si elle avait eu l'intention d'en tirer profit, elle aurait eu intérêt à garder au fond d'un coffre ces figurines dont la valeur a dépassé les 100 000 DM. Quoi qu'il en soit, les quelques exemplaires retrouvés sont donc oblitérés, ce qui, pour des non-émis, est quelque peu inusité (cf. Audrey Hepburn (timbre)).
La même aventure s'était déjà produite en 1980, dans le même pays, pour un timbre-poste commémoratif des Jeux Olympiques de Moscou, dont l'émission avait été décommandée, lorsque l'Allemagne fédérale eût décidé de ne pas y participer. (source wikipedia)

patrice

Laisser une réponse

Fermer
Fermer

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou adresse mail. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe par e-mail.

Fermer

Fermer