Roumanie 1992 60e anniversaire de l'Union Médicale Balkanique Entier Postal

Roumanie 1992 60e anniversaire de l'Union Médicale Balkanique Entier Postal

Roumanie 1992 60e anniversaire de l’Union Médicale Balkanique Entier Postal

L'UNION MÉDICALE BALKAN (BMU)

RÉSULTAT DE LA COOPÉRATION MULTILATÉRALE ENTRE LES PAYS DU BALKAN

Peu de temps après, la crise de la première guerre mondiale passa, les pays des Balkans s'efforçaient de trouver leurs moyens d'assurer l'indépendance nationale et l'intégrité territoriale dans le contexte des contradictions entre les grandes puissances.

En août 1927, lors de la Conférence de l'Union interparlementaire tenue au Palais du Luxembourg (Paris), des représentants des parlements de Grèce et de Roumanie ont proposé \ la création de parlements régionaux de l'Europe du Sud-Est, sous les auspices de l'Interparlementaire. Union, sans aucun résultat.

En septembre 1929, lors de la Conférence interparlementaire pour le commerce (Berlin), Georgios Cefanderidis (ancien Premier ministre grec) proposa l'organisation des pays inter-balkaniques, là encore sans résultat.

En octobre 1929, lors du 27e Congrès de la paix universelle (Paris), Papanastasiou (Premier ministre grec) et M. Ralea (député roumain) soutiennent l'idée de tenir des conférences pour la paix et la coopération balkaniques dans les Balkans, idée qui était acceptée.

La première Conférence des Balkans s'est tenue à Athènes le 5 octobre 1930, et des délégués des pays des Balkans, de la Société des Nations, du Bureau international de la paix et du Bureau international du Travail y ont assisté dans le but de la coopération économique, sociale, politique, intellectuelle et de la consolidation de la l'indépendance de l'Europe du Sud-Est.

A cette occasion, le statut a été approuvé, un Conseil permanent et un Bureau d'information ont été constitués comprenant des délégués de chaque pays et la Résolution pour la paix et la coopération dans les Balkans a été adoptée. En outre, le Bureau de l’information sanitaire a été créé et l’organisation d’une conférence médicale dans les Balkans a été créée avec la publication d’un bulletin d’information sanitaire.

Lors de la deuxième Conférence des Balkans tenue à Istanbul en octobre 1931, le pacte multilatéral d'amitié et d'arbitrage a été adopté et la volonté des pays balkaniques de désarmement et de renforcement des relations pacifiques entre les nations a été exprimée.

Du 22 au 27 octobre 1932, la IIIe Conférence des Balkans a eu lieu à Bucarest. A cette occasion, un projet multilatéral des Balkans a été développé et adopté afin de fournir le non-recours à la guerre, des solutions amicales des différends et une assistance mutuelle entre les pays en cas de conflit.

Dr Doc. Mitica Popescu-Buzeu a présenté ici un rapport envisageant la formation d'une «Confédération médicale balkanique» (établie à la Conférence d'Athènes), qui a été acceptée comme «Union médicale balkanique» (BMU) le 24 octobre 1932. :

les objectifs du BMU: relations entre médecins et scientifiques, recherche médicale et organisation d'événements scientifiques;
la mise en place de divisions nationales dans chaque pays des Balkans: Albanie, Bulgarie, Chypre, Grèce, Yougoslavie, Roumanie, Turquie, République de Moldova (à partir de 1993), dirigées par un bureau composé d'un président, d'un vice-président et d'un secrétaire - membres )
la création d'un Conseil général composé des présidents de chaque section nationale;
Le statut adopté prévoyait:

siège à Bucarest;
Secrétaire: Dr. Doc. M. Popescu-Buzeu (à partir de 1936 - le secrétaire général);
Président: Président du Conseil National qui organise la manifestation scientifique;
langue: français (en 1988, l'anglais a été décidé comme langue seconde);
l'organisation des semaines médicales balkaniques tous les deux ans;
l'emblème et la devise: Santé, Amitié, Paix
publications du BMU
Lors de la première réunion du Conseil général à Belgrade (septembre 1933) à l'occasion de la IIe Semaine médicale des Balkans, les décisions prises le 24 octobre 1932 à Bucarest ont été approuvées. Au cours des 37 réunions ou plus qui ont suivi, le Conseil général a coordonné toutes les activités du BMU concernant les événements scientifiques, les publications, la collaboration avec d'autres organisations médicales internationales et l'élection du secrétaire général.

L'ACTIVITÉ BMU
De 1932 à 1936, le BMU a eu une activité normale, organisant cinq semaines médicales balkaniques dans divers pays.

De 1937 à 1962, l'activité a été interrompue en raison de la IIe guerre mondiale.

De 1957 à 1961, furent entreprises des démarches pour la reprise de son activité. Le Dr Doc. M.Popescu-Buzeu a initié des rencontres avec chaque pays des Balkans et a préparé une monographie: «Le BMU - Sa genèse, son activité et la reprise des travaux» (1962), distribuée dans tous les pays des Balkans.

La première réunion a eu lieu à Bucarest (1957), à l'initiative du Dr M. Popescu-Buzeu, impliquant la Grèce, la Turquie et la Yougoslavie. À la suite des réunions Bulgarie-Turquie et d'Istanbul, puis de la réunion roumaine et bulgare à Sofia en 1960, un comité d'initiative a été créé pour l'organisation de la VIIe Semaine médicale des Balkans.

Après avoir organisé la VIe Semaine médicale des Balkans du 12 au 19 mai 1962, Bucarest a dépassé la direction du BMU, et les éléments suivants ont été établis:

la création de 14 divisions médicales, comprenant toutes les spécialités, ainsi que la dentisterie et la pharmacie, et une commission médicale pour chaque spécialité;
thèmes pour les prochaines réunions
ÉVÉNEMENTS SCIENTIFIQUES
Les semaines médicales des Balkans (BMW)

Depuis la création du BMU jusqu'à aujourd'hui, 30 BMW ont eu lieu, à l'exception de la période 1937-1961 (cessation d'activité).

La première BMW eut lieu début octobre 1932 à Athènes (juste avant la fondation du BMU).

Les BMW suivantes ont eu lieu en Bulgarie , en Grèce , en Yougoslavie , en Moldavie , en Roumanie et en Turquie .

Les thèmes présentés évoqués: la collaboration concernant les problèmes de santé, l'hygiène, le paludisme dans les Balkans, les infections des voies génito-urinaires et les maladies sexuellement transmissibles, la tuberculose, les urgences médicales et chirurgicales, l'immunologie, la technologie médicale, la démographie, l'informatique médicale, l'actualité médicale et dentaire etc.(source https://umbalk.org/history/)

patrice

Laisser une réponse

Fermer
Fermer

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou adresse mail. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe par e-mail.

Fermer

Fermer