Zaire essais de couleur

Zaire essais de couleur

Zaire essais de couleur

Il y a des serpents mâles et des serpents femelles et il n’est pas toujours aisé de les identifier car le dimorphisme sexuel n’est pas toujours très marqué. Parfois la couleur de la livrée permet de différencier mâles et femelles. La livrée du Dispholidus typus mâle sera verte alors que celle de la femelle tendrait vers le beige ou marron clair.

Les « ergots », vestiges des membres postérieurs chez les boïdés sont nettement plus marqués chez les mâles et jouent un rôle au moment de l’accouplement.

Ces ergots sont des vestiges de membres inférieurs, ce qui tend à prouver que les serpents dans les temps très anciens avaient des pattes et que celles-ci ont regressées jusqu’ à disparaître complètement. Sur un squelette de serpent on distingue nettement la ceinture pelvienne où s’articule ces moignons. Au moment de l’accouplement le mâle utilise ces ergots pour exciter la femelle et la rendre ainsi plus réceptive.
Les organes sexuels du mâle sont internes et doubles et invaginés au repos dans la queue. C’est la raison pour laquelle en général, la queue de certains serpents mâles est plus longue et renflée que celle des femelles. Mais il faut se méfier de telles généralités car chez les serpents, l’exception et l’originalité sont souvent de mise. Le mâle possède deux hémipénis mais n’en utilise qu’un au moment de l’accouplement. Il l’introduit dans le cloaque de la femelle et les serpents restent ainsi accrochés pendant la durée de l’accouplement qui est variable selon les espèces mais peut durer plusieurs heures !
La plupart des serpents pondent des œufs; on dit qu’ils sont ovipares. Les femelles qui maintiennent les embryons dans leur corps pour les expulser à terme sont dits ovovivipares (la plupart des vipèridés, les boïdés). Quelques semaines après l’accouplement des couleuvres, les femelles cherchent un endroit propice pour y déposer leurs œufs. Chaleur et humidité sont les paramètres les plus importants pour une bonne incubation car sitôt la ponte terminée, la femelle l’abandonne aux caprices de la nature et peu d’entre eux arrivent au terme de leur éclosion.
La naissance d’un cobra royal est un heureux évènement, d’autant plus heureux qu’il est très rare pour ne pas dire exceptionnel en dehors des biotopes dans lesquels ces serpents évoluent d’ordinaire.
Le cobra royal est un serpent bien particulier. Avant la naissance, la femelle construit un nid dans lequel elle déposera une cinquantaine d’œufs qu’elle va couver et protéger pendant les deux mois, voire plus, que va durer l’incubation. Le mâle ne reste pas inactif car il surveille les abords du nid. Gare à l’importun ou au prédateur qui oserait s’aventurer dans les parages !
Les pythons couvent également leurs œufs et ce sont probablement les contractions de leur corps qui élèvent la température de la couvaison pour la favoriser. A ce jour les scientifiques n’ont pas réussi à déterminer l’impact que peut jouer la température sur le sex-ratio. (proportion mâle/femelle)

patrice

Laisser une réponse

Fermer
Fermer

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou adresse mail. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe par e-mail.

Fermer

Fermer